Chiffres clés de la chaîne alimentaire 2022 en Suisse !

24 janvier, 2023

message-iconRéagir à cet article

A l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation le 16 octobre dernier, les chiffres clés de la chaîne alimentaire Suisse ont été actualisés -l’occasion de faire le bilan:

  1. Les exploitations agricoles ne cessent de s’agrandir et vendent de plus en plus leurs produits à la ferme.
    Le nombre d’exploitations agricoles est passé de 111 302 unités en 1975 à 48 864 en 2021. Cependant, une entreprise agricole exploite en moyenne 21 hectares de surface agricole utile, soit une superficie plus de deux fois plus grande qu’en 1975! Le nombre d’exploitations proposant de la vente directe à la ferme est passé de 7000 en 2010 à plus de 12 600 en 2020, donc une sur quatre.
  2.  Le bio prend de l’avance !
    Alors que le nombre des exploitations agricoles conventionnelles diminuait ces dernières années, celui des exploitations bio est passé de 900 en 1990 à 7670 en 2021. La part de la surface agricole utile occupée par l’agriculture biologique y est toutefois deux fois plus grande que dans la moyenne des pays européens. En 2021, on comptait plus de 170 milliers d’hectares de surface utile bio en Suisse contre environ 130 milliers d’hectares seulement 5 ans plus tôt.
  3. L’élevage bovin est en recul.
    Le cheptel bovin a diminué de 13% entre 1996 et 2021 pour se situer à 1,5 million de bêtes. La consommation de viande s’est élevée à 47,4 kg de viande par personne en 2020.
  4. Les fruits et les légumes sont les principales importations alimentaires.
    En 2020, les fruits et les légumes ont été les produits alimentaires les plus importés, loin devant le café ou le thé par exemple. En Suisse, le taux d’auto-approvisionnement se montait de ce fait à 56% en 2020.
  5. La filière agroalimentaire réunit 10% de tous les emplois.
    La filière agroalimentaire comptait près de 100 000 établissements et environ 554 000 emplois en 2019, soit 10% de tous les emplois recensés en Suisse. On retrouve sur le podium la restauration, la production primaire (agriculture et pêche) et le commerce de détail.
  6. Les ménages consacrent 12% de leur budget à l’alimentation.
    En 2019, un ménage moyen a consacré environ 12% de son budget à l’alimentation, soit près de 1200 francs par mois, y compris les repas et les boissons au restaurant. En moyenne, les dépenses destinées à l’achat de viande ont atteint 125 francs.

En conclusion, des chiffres plutôt encourageants! Avec les exploitations agricoles qui s’agrandissent et proposent de la vente direct à la ferme, l’accès à une alimentation locale et de saison ne fait que d’accroître. De plus, les surfaces agricoles bio augmentent, démontrant d’une sensibilisation à la préservation des sols et du désir de pratiquer une agriculture respectueuse de l’environnement.

Reste maintenant à continuer de promouvoir et rendre accessible la consommation de fruits et légumes locaux et de saison afin de diminuer l’importation de fruits et légumes – surtout lorsqu’on observe que le taux d’auto-appovisionnement en Suisse était de 56% en 2020!

Pour plus d’information: https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/catalogues-banques-donnees/publications.assetdetail.872-2200.html

Source: Agriculture et Alimentation, Statistique de poche 2022, Office Fédéral de la Statistique (OFS)