ma-terre son logo, son nom de marque, son identité.

07 novembre, 2022

message-iconRéagir à cet article

Le nom de marque : ma-terre est l’acronyme de maison de l’alimentation du territoire de Genève.

Le logotype : la forme symbolique du logotype ma-terre, type pictogramme symbolise une assiette.
S’alimenter c’est aussi ce que l’on met dans son assiette. L’assiette : un lieu de basculement, utilisé à la maison, au travail, chez des amis, en randonnée, au restaurant, etc.

En amont de l’assiette, il y a la question alimentaire dans sa dimension transversale et les missions de l’association ma-terre : stimuler la consommation de produits locaux et sains, favoriser une production indigène rémunératrice, participer à la durabilité économique, écologique et sociale du territoire genevois.

La diversité alimentaire et l’équilibre nutritionnel sont des messages portés par ma-terre et par le symbole de l’assiette. Dans l’assiette, sur le moment, il y a le plaisir des yeux, le plaisir des arômes, la convivialité, le résultat transformé et l’ingestion. En aval, il y a le bénéfice pour le corps d’une nourriture saine et équilibrée.

Le graphisme, grâce à sa typographie et sa symbolique, est résolument contemporain, sobre et sans artifices, rationnel. Facilement utilisable et identifiable pour des utilisations nationales et internationales.

La couleur rouge : l’introduction de la couleur rouge fait référence à la vie, aux fruits mûrs, à la chaleur. Il se différencie de l’orange utilisé par des grandes structures alimentaires et du vert utilisé par les identités Bio, produits naturels.
Le rouge évoque aussi l’origine suisse de la structure, tant cantonale que fédérale. La couleur grise ajoute de la douceur, du contraste avec le rouge et évoque l’aspect de la terre, début de toute chose.

Enfin, pour la note financière que certains peuvent y voir, un régime alimentaire durable est un régime économiquement équitable, selon la définition de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) : les régimes alimentaires durables contribuent à protéger et à respecter la biodiversité et les écosystèmes, sont culturellement acceptables, économiquement équitables et accessibles, abordables, nutritionnellement sûrs et sains et permettent d’optimiser les ressources naturelles.