Projet “Précarité & Justice Alimentaire”

Cette étude-action est une phase pilote qui se déroule sur un temps très court (jan-août 2023). Son intérêt premier est d’avoir permis de monter une équipe interdisciplinaire réunissant trois domaines de la HES-SO : écologie, travail social et santé, et de lancer une dynamique partenariale (ma-terre, Partage, Colis du Coeur, Caritas). Cette démarche a permis de déplacer l’attention depuis la seule question de l’aide alimentaire et de ses bénéficiaires vers la question plus large des conditions d’accès des personnes précarisées de la région genevoise à des produits alimentaires issus de l’agriculture locale et durable. Le projet explore notamment le potentiel de la lactofermentation pour ajuster l’offre pour une meilleure valeur environnementale et nutritionnelle auprès des bénéficiaires, tout en réduisant le gaspillage alimentaire.  C’est l’HETS qui chapeaute la méthodologie entre partenaires académiques et de terrain, ainsi que le déroulement du Living Lab à ma-terre.

S’agissant des résultats attendus pour cette phase, on peut mentionner:
  • Une ébauche de cartographie du système alimentaire genevois (réflexion méthodologique + schémas)
  • La réalisation de trois ateliers participatifs autour de la lactofermentation pour former des futures agents de santé (traits d’union entre communautés migrantes non-francophones et une alimentation locale durable.
  • La conduite d’observations réalisées dans les institutions partenaires et la discussion des résultats lors d’ateliers de restitution avec les personnes concernées.
  • L’organisation d’un atelier participatif avec la population et les bénéficiaires de l’aide alimentaire pour discuter des résultats et hypothèses intermédiaires.

Notre projet a été sélectionné par le Comité de l’appel Territoire en recherche (HES-SO; Département de la cohésion sociale et Office de l’urbanisme du Canton de Genève), au terme d’un processus de candidature intense mais qui a vu notre proposition de recherche-action retenue pour financement et félicitée. Les objectifs de cette nouvelle phase, qui se déroulera en 2024, sont:

  • La mise à profit des compétences interdisciplinaires de la HES-SO Genève pour documenter et soutenir l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique publique de l’alimentation transversale pour le Grand Genève.
  • La création d’un espace réflexif co-construit avec les organisations partenaires du projet, qui permette d’analyser, de manière constructive, les expérimentations pionnières en cours qui vont dans le sens d’une réalisation du droit à l’alimentation.