Une première en Suisse pour l’alimentation durable !

10 janvier, 2023

message-iconRéagir à cet article

Les 5 et 6 novembre 2022, les participant·e·s de l’Assemblée Citoyenne pour l’alimentation durable se sont réuni·e·s à Zurich pour le week-end de clôture et ont décidé des recommandations finales à l’attention des milieux politiques – une première en Suisse ! 

Cette assemblée avait pour objectif de revoir la politique alimentaire helvétique en se concentrant sur les objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 de l’ONU. L’initiative, lancée par trois organisations (Biovision, Agriculture du Futur et SDSN Switzerland) en juin 2022 a mené à la publication de nombres de recommandations après 6 mois de travail comprenant des visites d’exploitations ainsi que plusieurs séances en collaboration avec les cantons et l’Union Suisse des Paysans (USP). Le rapport final sera disponible en février 2023. 

Parmi les 127 recommandations votées, les six mesures ayant obtenu l’unanimité concernent essentiellement la sensibilisation, l’information et la promotion d’une alimentation durable auprès des consommateur·rice·s

  1. Sensibiliser les consommateur·rice·s et les producteur·rice·s à la fragilité de l’écosystème et proposer des solutions à bas seuil pour la protection de la biodiversité.
  2. Sensibiliser le·la consommateur·rice aux cas où les aliments ne présentent pas de risque pour la santé malgré le dépassement de la date limite de consommation, la responsabilité étant simplement transférée des fabricant·e·s aux consommateur·rice·s.
  3. Informer les consommateur·rice·s sur les effets et le sens des produits saisonniers et régionaux adaptés aux conditions locales.
  4. Promotion de la culture et de la consommation de produits durables.
  5. Orienter l’offre vers plus de saisonnalité.
  6. Mettre en avant les produits de saison qui facilitent la visibilité et la compréhension par les consommateur·rice·s des avantages de la consommation de produits de saison (dans le magasin lui- même, sur la plateforme en ligne, dans les restaurants / offres de déjeuner…).

La plupart des propositions, comme démontré par les champs d’action de ma-terre, sont déjà soulevées ou mises en pratique au niveau local. Il est cependant intéressant de constater que les mesures sont assez “régulatrices”, en opposition avec les projets de votation suisse généralement plus libéraux. Par exemple, la proposition de rendre l’alimentation saine et durable plus accessible financièrement à travers la mise en place d’un système d’allocation d’alimentation semble concrètement proposer une solution aux enjeux liés à la précarité alimentaire.

De tels résultats sont encourageant et valorisent l’importance des projets de l’Association ma-terre tant à l’échelle du canton de Genève qu’à l’échelle de la Suisse.

source: Agri, Hebdomadaire professionnel agricole de la suisse romande – 9 décembre 2022